Conclusion

-Conclusion

 

Conclusion : Au terme de nos recherches portant sur les composants du chocolat que nous pensions à l'origine des phénomènes de tonicité, de bien-être et de lutte contre l'état dépressif chez la personne qui le consomme, nous pouvons affirmer que ce sont bien ces derniers qui entrainent des vertus positives sur l'humeur. Ces phénomènes macroscopique s'expliquent à l'échelle microscopique :  Théobromine, caféine, phényléthylamines, salsolinol et tryptophane sont chacun à l'origine de processus diverses que nous avons développés dans notre production. Ainsi le bien-être observé chez le consommateur de chocolat infime soit-il s'explique en particulier par leur action sur le cerveau et entre autre sur l'activité neuronale que nous avons tenté d'expliquer le plus simplement possible. L'humeur évolue ainsi de façon positive suite à sa consommation. Cependant les substances chimiques étudiées, n'étant présent qu'en faible concentration, le bien-être ne se produit que de façon ponctuelleet dans une faible mesure.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site